Bandeau inférieur

Communes du territoire/La Gimond/Histoire et Patrimoine

La Gimond - Histoire et Patrimoine

 

 

La Gimond, à l’extrémité du canton de Chazelles-sur-Lyon, se blottit entre les vallons de Fontanès, Saint-Héand et Chevrières. Cette commune doit son nom à la rivière du même nom qui borde et limite le village. La Gymon est mentionnée en 1537.

Ecluse du moulin

 

Histoire

 

L’histoire de La Gimond n’est pas très ancienne. Le village s’est formé quelques années après la Révolution de 1789 par regroupement de parcelles et de 14 hameaux appartenant à des communes proches comme Chevrières ou Fontanès. L’installation de la population vient de la rivière et de la richesse des terres qui favorisaient l’exploitation agricole. Un premier moulin est cité dès 1300 et une des plus vieilles maisons du village date de 1688, année gravée dans une poutre. Ce bourg dépend à l’origine de la paroisse de Chevrières dont il est détaché en 1868 pour devenir paroisse indépendante.

 

Patrimoine : l'église, la grotte et la madone

 

ZoomLa MadoneL’église a été construite en 1867 et est dédiée à Saint-Joseph. Son porche en auvent et son clocher (1930) élevé dans l’angle sud-ouest peuvent surprendre. En fait, le clocher est orienté dans ce sens pour compenser la pente du talus sur lequel l’église est construite. L’architecte s’est inspiré à la fois du Moyen Age et de la Renaissance pour construire une église à une seule nef et deux chapelles collatérales.
Adossée au mur sud de l’église, une grotte en rocaille, réalisée à l’imitation de celle de Lourdes, a été construite par les habitants en 1956, à la suite d’une mission.
La madone se trouve au point culminant de la commune, à la limite des communes de Grammond, Chevrières et Fontanès. Elle fut construite en 1892, à la suite d’un vœu fait par Monsieur Gonon : tous ses enfants étant des garçons, il fit le voeu de faire ériger une statue de la Vierge s'il avait enfin une fille… De ce point, par beau temps, sept départements sont visibles ; il fut utilisé par les aviateurs durant la guerre.

Eglise de La Gimond

 

Le moulin Cizeron

 

Le moulin CizeronLe moulin CIZERON est situé au confluent de vallées dans lesquelles coulent la rivière La Gimond et le ruisseau du Picard qui apportaient dans le passé la force motrice nécessaire au fonctionnement du moulin.
Cette activité s'est pérennisée, développée et diversifiée :
- fabrication de farine panifiable
- fabrication d'aliments composés biologiques pour animaux.

 

Légendes : de l’agenouilloir à la Font Saint-Maurice

 

L’agenouilloir est un rocher, dans une petite forêt vers le lieu-dit le Mazot, qui porte deux marques semblables à des empreintes de genoux (d’où son nom). Il aurait été, selon la légende, un lieu de sacrifices druidiques.
La croix de la Font Saint-Maurice fut érigée par Matthieu Guichard, bourgeois de Lyon. Elle est bâtie sur une source afin d’en protéger les eaux et de les christianiser. La Font Saint-Maurice s’appelle ainsi car, selon la légende, Saint-Maurice, saint patron de Chevrières, serait passé là et aurait fait boire son cheval : voilà pourquoi cette source, dit-on, ne tarit jamais.

L'Agenouilloir

La Font Saint-Maurice