Bandeau inférieur

Communes du territoire/Virigneux/Histoire et Patrimoine

Virigneux - Histoire et Patrimoine

 

 

VIRIGNEUX viendrait du nom d’un homme gallo-romain « Virigniaco » (mention en 1278).

Le village de Virigneux, situé au sommet d’une colline, est dès le moyen âge un lieu d’installation. Une mine de plomb, qui se situait sur le territoire de la Tronche, est alors exploitée. Il y a peut-être eu un prieuré bénédictin au commencement de l’histoire du village de Virigneux. Du château médiéval à enceinte circulaire, dont Guy de Tarare est châtelain en 1323, il ne reste que quelques pans de murailles servant d’appuis à des maisons du bourg. Cette capitainerie (1364 - 1365), puis châtellenie des Comtes du Forez, est supprimée par édit royal en 1774 et fondue dans celle de Saint-Galmier. Ce château suscite des jalousies. C’est ainsi que le Seigneur de Chamousset qui régnait sur la région voisine, prétendait avoir droit, en temps de guerre notamment, de visiter le « châtel de Virigneux », lequel devait être d’une réelle importance puisqu’il aurait comporté fossé et pont-levis. Ce droit de visite lui fut refusé par avis royal ; cet avis notifiait que ce droit appartenait exclusivement au seul Comte du Forez.

Carte postale ancienne du village

Photo actuelle du village

L'église

 

L’édifice actuel, dédié à Saint-Jean-Baptiste, remplace l’église médiévale qui s’élevait en partie au même endroit. La date du 26 juin 1888, gravée sur une pierre de l’entrée, marque la pose de la première pierre.

Carte ancienne de l'église

Photo actuelle de l'église

 

Le Grand Puits et le Lavoir

 

Lavoir de la source de Font-Bénite

En 1850, le cimetière est encore l’aître paroissiale et les villageois demandent à ce qu’il soit transféré ailleurs et remplacé par une place publique, d’autant que le puits principal du village se trouve dans ce cimetière. Ce puits-citerne qui recueillait les eaux de pluie, appelé grand puits, est encore en place mais inutilisé, tout comme la source de Font-Bénite sur laquelle un lavoir a été construit. Cette source, sur la route de Saint-Martin-Lestra, est la seule arrivée d’eau du village.

 

"Les Filandres"

 

A la découverte des plantes sauvages sur le sentier botanique de Virigneux...

Sentier "Les Filandres"

La Chapelle de la Motasse

 

Carte postale ancienne de la chapelle

Photo actuelle de la chapelle

Elle fut ouverte le 5 août 1867, afin de marquer les 50 ans de présence du curé Jean Essertel dans la paroisse. Elle lui sert aujourd’hui de sépulture. Cette chapelle est un modeste édifice à nef unique, avec un petit clocher surmonté d’une Vierge ; elle est dédiée à Marie Secours des Chrétiens. Elle possède cinq vitraux dont celui du chœur, particulièrement remarquable, qui représente la Vierge écrasant le serpent. A quelques pas de la chapelle, s’élève la Croix du Jubilé datée de 1827.